Période d’adolescence – L’ère de famille – Figures de souffrance

Collection Clinique psychanalytique et Institutions

Dirigée par Stéphane Lelong

 Aujourd’hui, la question d’une clinique psychanalytique populaire est le défi que doivent relever tous les soignants et intervenants confrontés à la souffrance, la crise voire la détresse du Sujet. Qu’est-ce que ces professionnels demandent au psychanalyste ? De quelle manière l’épistémologie psychanalytique s’articule dans les institutions avec les autres champs que sont : le soin, l’éducatif et la pédagogie ? Quel est le désir du psychanalyste pour la pluralité des transferts institutionnels ? Sans être des praticiens qui accompagnent des « cures » à l’écart de l’équipe, ces cliniciens chercheurs se risquent à inventer en temps réel un compagnonnage pour pointer, au moment venu, la répétition d’événements de vie dans un cadre spécifique qui convient pour contenir d’éventuels débordements. Tels sont les enjeux de cette praxis qui cisèle, au balcon de l’humanité, un « style » singulier régulièrement à remettre sur le métier. Voilà l’originalité de la question qui fait débat pour les auteurs dans cette collection.

 

****

Stéphane Lelong, mène une recherche sur la « Période d’adolescence ». Il s’interroge sur les adolescents d’aujourd’hui ; sont-ils différents de ceux d’hier ? Dans la très grande majorité des cas, lorsqu’il n’y a pas de difficultés particulières, cette période reste assez silencieuse et le clinicien n’y aura pas accès. Il lui faudra donc en passer par les expressions de détresse d’une minorité de jeunes pour pressentir la spécificité des processus psychiques liés à cette métamorphose physique et psychique.

Le Tome I, « L’ère de famille », examine ce qui caractérise la position sexuelle de l’adolescent. La question du sexe surgit comme un coup de tonnerre dans le ciel de l’adolescence, pas nécessairement serein, à la suite de la période dite de latence. En effet, le premier des désirs de « l’ado » est de fantasmer faire l’amour. La génération « soixante-huitarde » permet-elle à la jeune génération de se trouver au plus près de ses aspirations fantasmatiques en matière de rapport sexuel ? La permissivité du « sexe décomplexé » prônée par les aînés aboutit-elle à une jouissance sans entrave pour les adolescents ? Plus généralement, peut-il exister une sexualité sans interdit ?

Le Tome 2, « Figures de souffrance », témoigne que même si des symptômes semblent affecter des jeunes de manière identique, il convient de saisir la singularité de l’histoire de cet adolescent-là au sein de sa propre trajectoire à la lumière des embrouilles de sa famille afin d’avoir certaines clés pour penser la « crise d’adolescence ». C’est un lieu commun que de dénoncer la violence des adolescents comme conséquence de la défaillance du « rôle » du père. Ces jeunes paraissent pris en tenailles entre des idéaux hors de portée vécus comme insaisissables et l’attrait d’une jouissance à portée de main que résume par la formule: « tout, tout de suite ». Le déclin du patriarcat n’équivaut pas au déclin du Père quant à sa « fonction » dans la structure du Sujet. N’importe qui peut servir de Nom-du-Père, homme ou femme, car c’est une convention de discours pour décrire une forme logique qui traverse le cas par cas.

Achetez le Tome I : L’ère de famille

Achetez le Tome II : Figures de souffrance

Stéphane Lelong est Psychologue, Psychanalyste à Vaux-sur-Mer. Pédopsychiatre et Psychiatre honoraire, ancien chef de service des Hôpitaux, il est docteur en Psychologie et docteur en psychanalyse. Il a cosigné, en qualité de chercheur au laboratoire de psychanalyse de Paris VII : « Trauma et devenir psychique », paru aux Presses Universitaires de France, (PUF) en 1995. Depuis, Membre du Groupe de Recherche Analyse et Médecine (GRAM), il est auteur de cinq ouvrages parus aux éditions l’Harmattan, Paris : « Fantasme maternel et folie » en 1998, « Un psychanalyste dans le secteur psychiatrique, sur le fil » en 2005, « L’inceste en question, secret et signalement » en 2009 et, en 2013, il a publié dans la collection : « Clinique psychanalytique et Institutions », dont il assure la direction chez l’Harmattan Paris, « Période d’adolescence, Tome I, L’ère de famille » et « Période d’adolescence, Tome II, Figures de souffrance ».

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>