L’INCESTE en QUESTION – Secret et Signalement

Stéphane Lelong propose une lecture de « l’abus sexuel primordial » comme condition d’apparition de la sexualité humaine.

La conflictualité de la vie psychique et son irréductibilité à tout dessein linéaire procédant d’un passé infantile qui se reproduirait directement font qu’un enfant abusé ne deviendra pas nécessairement abuseur à brève échéance ou de manière différée. A contrario, tout couple parental incestueux a une histoire douloureuse marquée par une forme de maltraitance.

Aussi l’enfant qui fait signe du côté de l’inceste dit une vérité impossible à extraire du cadre qui en a permis l’émergence. La dimension subjective de tels récits, recueillis lors d’un travail psychothérapique, ne peut suffire au magistrat pour établir la manifestation de la vérité qui ne repose que sur des preuves objectives. La question à laquelle est alors confrontée une équipe soignante est celle de savoir quand et comment provoquer un signalement si un passage à l’acte est subodoré. Surprendre les dynasties incestueuses implique d’adopter un point de vue transdisciplinaire.

Achetez le livre

Stéphane Lelong est Psychologue, Psychanalyste à Vaux-sur-Mer. Pédopsychiatre et Psychiatre honoraire, ancien chef de service des Hôpitaux, il est docteur en Psychologie et docteur en psychanalyse. Il a cosigné, en qualité de chercheur au laboratoire de psychanalyse de Paris VII : « Trauma et devenir psychique », paru aux Presses Universitaires de France, (PUF) en 1995. Depuis, Membre du Groupe de Recherche Analyse et Médecine (GRAM), il est auteur de cinq ouvrages parus aux éditions l’Harmattan, Paris : « Fantasme maternel et folie » en 1998, « Un psychanalyste dans le secteur psychiatrique, sur le fil » en 2005, « L’inceste en question, secret et signalement » en 2009 et, en 2013, il a publié dans la collection : « Clinique psychanalytique et Institutions », dont il assure la direction chez l’Harmattan Paris, « Période d’adolescence, Tome I, L’ère de famille » et « Période d’adolescence, Tome II, Figures de souffrance ».

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>